AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 "Una Historia"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 338
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton lit ... ; 3

Carte d'identité
Âge: 19 ans
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
Eva Silvertears
MessageSujet: "Una Historia"   Lun 3 Fév - 20:33

Présentation:
 

"Una Historia"
Prologue


Bonjour tout le monde !
Et oui, c'est encore moi, pour votre plus grand déplaisir...*meurs*
Enfin, toujours est-il que, n'aillant plus l'inspiration nécessaire à ma première fanfiction, j'ai décidé d'en écrire une autre tant que l'idée est encore chaude dans mon esprit. Je vous présente donc ma première fanfic sur l'univers de Saint Seiya Omega !
Pour l'histoire, si vous avez des lacunes, je peux vous faire un résumé, bien qu'internet en propose déjà des très bien écrits =')
Regardant mes animes en vostfr, j'ai la mauvaise habitude d'utiliser des noms issus du japonais. Mais bien souvent c'est emprunté à l'anglais, ou la signification est devinable pour qui cherche. Cependant si vous voulez connaitre la signification d'un terme, n'hésitez pas à me demander.
Enfin, je vous enjoints à commenter sur ce topic ou dans le flood cette fanfiction, les critiques et les encouragements étant des clefs importantes dans l'écriture d'une fic à chapitre =')


Les ténèbres avaient finis par engloutir toute la pièce. Le silence s’était abattu de toute sa grandeur sur le groupe de Saints, brisant le chant assourdissant du combat. Terminé les bruits des armures qui s’entrechoquent. Interrompu sauvagement, les attaques fulgurantes et vivaces. Tout n’était que calme et tranquillité. On n’entendait pas même les respirations des autres occupants, laissant ainsi planer le doute de la présence ou non d’autres Saints. L’impossibilité de ressentir un quelconque Cosmos ne simplifiant pas la tâche, l’interrogation était encore plus pesante.

Mais que s’était-il donc passé ? Qu’était-il arrivé pour que d’un coup, le vacarme laisse place au néant ? Pour trouver la réponse à cette question, il faut tout d’abord acquérir quelques connaissances que vous ne possédez pas encore. Nous allons donc découvrir le début de cette histoire, au du moins de cet acte, afin d’en comprendre le dénouement. Plongeons nous dans les méandres du passé, pourtant pas si lointain que cela. Remontons doucement le temps, quelques heures auparavant.

~ ~ ~


Koga et ses amis avançaient rapidement. Le temps leur était compté à présent, l’heure n’était plus aux doutes ou aux questions. Il leur fallait avancer à tout prix, toujours allé de l’avant comme d’ordinaire. Car, bien que simple Bronze Saint, cette équipe était soudée et bien plus puissante qu’il n’y parait. Ils avaient déjà participé à bien des aventures, souvent au péril de leur vie. Sur la route, ils avaient souffert. Ils ont perdu des êtres chers, parfois une famille entière. Pourtant, ils continuaient à courir droit devant, sans un regard en arrière. Le futur, ce pourquoi ils se battaient, était devant eux et non dans le passé. Sans l’oublier, les Saints faisaient un pas après l’autre vers l’avenir.

Mars était vaincu, et la planète saine et sauve au prix de bien des efforts et de souffrances. La Palestre était à nouveau sur pied et Gekki, le nouveau directeur, la menait d’une main de fer tout en étant juste et bon. Athéna avec son pouvoir avait soigné la Terre avant de reconstruire le Sanctuaire et de combler les rangs de ses Gold Saint. Ainsi les chevaliers légendaires avaient retrouvés leurs pouvoirs et leur place légitime aux côtés de leur Déesse. Quant à notre petit groupe, chacun avait profité d’un repos bien mérité avant de reprendre les études pour devenir Silver Saint.

Aquila no Yuna, la seule fille du groupe, avait ainsi retrouvé ses amies et dans son temps libre participer à la reconstruction de sa ville.
Lionet no Soma, la tête brulée, était retourné chez lui et avait passé beaucoup de temps sur la tombe de son père à parler, à vider ses sentiments, notamment à propos de Sonia.
Wolf no Haruto, le ninja, après de longues hésitations, avait finalement regagné son village natal pour tenter de renouer avec son père et ses compagnons ninjas.
Orion no Eden, sans famille maintenant, était resté à la Palestre pour aider à reconstruire et remettre en état les bâtiments. Il y élut domicile suite à la proposition de Gekki.

Enfin, la rentrée était arrivée rapidement. Yuna, Soma et Haruto s’étaient retrouvés bien vite, rejoints par Eden peu après. Ils parlèrent un long moment, se donnant des nouvelles les uns des autres. Chacun était heureux de se retrouver et de voir les autres en forme. Cependant, l’excitation montait peu à peu. Ils n’étaient pas encore au complet, et il manquait les deux principaux protagonistes des retrouvailles.

En effet, les quatre compères n’étaient pas sans savoir que Pegase no Koga était parti avec Dragon no Ryuho aux Cinq pics de Rozan.  Le premier avait prétendu qu’il s’inquiétait juste pour son ami, réputé pour avoir une faible constitution. Le deuxième n’avait absolument pas protesté, et avait même proposé de présenter sa famille, dont le légendaire Shiryu. Mais les Saints n’étaient pas dupes. Ils avaient bien compris le manège des deux adolescents. Yuna la première avait remarqué les regards, les remarques et les inquiétudes nombreuses de l’un envers l’autre et inversement. Ils avaient donc tous les quatre, et même Eden, hâte de connaitre le fin mot de l’histoire.

Cependant, personne ne vient dans la journée. Ce n’était pas rare que Ryuho rentre un peu en retard, du fait de la route à parcourir pour revenir de chez lui, ainsi aucun ne s’inquiéta outre mesure. La nuit passa donc tranquillement. Mais au petit matin, il n’y avait toujours aucun signe du Pegase ou du Dragon. Sans le dire, le petit groupe commençait à s’inquiéter, se jetant de temps à autre un regard empli de questions. Lorsque le troisième jour, il n’y eut aucun signe des deux garçons, Yuna prit les devant.

Avec Eden, elle se rendit dans le bureau du principal. Respectueusement mais autoritairement, elle demanda à Gekki si il était au courant d’un quelconque problème avec Ryuho et Koga, car ils n’étaient toujours pas présent à la Palestre. L’air grave et troublé, l’ancien Saint ne répondit pas de suite. Yuna et Eden se regardèrent un instant avant que le Saint ne repose la question. Avec un soupir, le directeur commenta qu’il n’avait pas enregistré la réinscription des deux Saints, ce qui expliquait en partie leur absence.

Fortement troublés et encore plus inquiets, les deux chevaliers prirent congés afin d’annoncer la nouvelle à Soma et Haruto. Eux non plus ne comprenaient pas la raison d’une telle chose. Et la journée passa comme de loin pour les quatre Bronze Saints. Au milieu de la nuit, à l’heure où personne n’est autorisé à sortir, le Petit Lion se faufila hors de l’académie. Il n’avait pas l’intention de rester ici les bras croisés, alors que de toute évidence ses amis avaient des ennuis. Il n’en avait pas parlé pour ne pas gâcher l’année scolaire des trois autres Saints.

Mais il fut rapidement rejoint par Yuna, qui était tout aussi déterminé à découvrir le pourquoi du comment. Eden les attendait un peu plus loin sur le chemin, et le Loup eut tôt fait de les rattraper. Ainsi, c’est ensemble qu’ils cheminèrent à nouveau sur les sentiers. Heureusement, ils connaissaient le chemin pour se rendre jusqu’au logis de Ryuho. En quelques temps, ils y furent donc, prêts à découvrir la vérité.

Ce n’est pas la gentille mère du garçon, ou son père au passé légendaire qui les accueillir. Les bois alentours étaient tous brulés ou brulant encore, une épaisse fumée nappant l’endroit. Les rochers et même les pics étaient détruits dans une moindre mesure, relatant d’un combat oppressant. Les Saints se mirent à courir en direction de ce qui restait de la maison de leur ami. Que des ruines, et aucune trace de vie.

Heureusement ils sentirent le puissant et rassurant Cosmos de Shiryu, ainsi que celui bien connu de Seiya non loin de là. Prêts à revêtir leur Cloth, les quatre amis se précipitèrent à leur rencontre. Ils découvrirent un père inquiet, soutenu par un ami fidèle. De toute évidence, quelque chose de grave s’était produit, pour que deux Gold Saints légendaires soient aussi déconcertés. Les jeunes ne perdirent pas une minute pour questionner les plus vieux sur Koga et Ryuho.

« -Ils ont été…, commença difficilement l’ancien Saint du Dragon. Koga et Ryuho…
-…On était enlevé, compléta le Sagittaire.
-Enlevés ?!
-Qui a fait ça ?! s’énerva le Petit Lion.
-On ne sait pas, et c’est bien le problème. »

Seiya expliqua aux jeunes que le ravisseur avait profité de l’absence des deux chevaliers et de la mère de Ryuho pour attaquer, détruire les lieux et enlever les deux enfants. Le seul indice exploitable était la fine présence du Cosmos de son fils, que Shiryu pouvait encore sentir sous forme d’un fils. Mais il s’épuisait vite, et bien qu’aillant déployer une grande maitrise de son Cosmos et de celui de Ryuho, le Saint de la Balance ne pouvait suive la piste éternellement. Avant que les Gold Saints ne puissent riposter, c’est d’un commun accord que les quatre Bronze Saints affirmèrent leur intention de participer aux recherches. Ainsi la troupe se mit en route.

Et ils finirent par découvrir la vérité derrière cet acte impensable …

_________________

Moi je parle en cadetblue
Mes cadow ♥:
 


Dernière édition par Eva Silvertears le Sam 8 Fév - 19:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205
Date d'inscription : 23/11/2013
Age : 20
Localisation : Awe, tu veux savoir pour quoi faire ? <3

Carte d'identité
Âge: 25 ans.
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
David Hayter
MessageSujet: Re: "Una Historia"   Mar 4 Fév - 15:25

OUAAAAAAAIS ! 8D

J'adore ton prologue. :3 Hâte de lire la suite ! J'm'imaginais à du yaoi direct mais bon. /ATOME/

Oh sinon, fais quand même attention à certaines phrases qui sont assez étranges à la lecture. xD Fin je dis ça, je dis rien. *meurt*

En tout cas, c'cool ! J'veux la suite ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton lit ... ; 3

Carte d'identité
Âge: 19 ans
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
Eva Silvertears
MessageSujet: Re: "Una Historia"   Mar 4 Fév - 16:32

Ben non, pas du Yaoi direct, je vais faire fuir les petits n'enfants ! *meurs*
Quelle phrase ? Que je sache pour éviter d'en faire à l'avenir ^^
Parce que non, à moins qu'il y est une faute de frappe, toutes mes phrases sont françaises. C'est juste qu'elles sont plus ou moins soutenues, voire très soutenues (genre dans l'esprit du 18ème /BULLE/).

Sinon, vous me conseillez quoi ? De tout mettre dans le premier post en éditant au fur et à mesure, ou de poster comme ça à la suite ? Avec le codage, on remarque facilement ce qui est ou n'est pas de la fiction.

_________________

Moi je parle en cadetblue
Mes cadow ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton lit ... ; 3

Carte d'identité
Âge: 19 ans
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
Eva Silvertears
MessageSujet: Re: "Una Historia"   Mar 4 Fév - 20:32

"Una Historia"
Chapitre 1 : Tout commence


Bonjour tout le monde !
Suite à l’insistance de ma sœur, je vous ai concocté la suite !
Enjoy ♥


La tête douloureuse et l’estomac retourné, voilà l’état d’esprit de Koga lorsqu’il se réveilla difficilement. Son corps tout entier lui faisait mal et il était frigorifié. Il remarqua bien vite la raison de cela : il était sur le sol frais d’une caverne, et visiblement depuis un moment. En regardant autour de lui, le jeune Saint ne parvient pas à déterminer l’endroit où il se trouvait. Et plus il réfléchissait pour retrouver ce qu’il s’était passé, plus sa tête le faisait souffrir.  

Koga tenta alors de se redresser. Malgré sa migraine, il finit par se retrouver en position accroupi sans trop de difficulté. Mais lorsqu’il tenta de se redresser d’avantage, en allant trop vite comme à son habitude, il fut violement retenu vers le bas. Et pour cause. En examinant un peu mieux son entourage, il remarqua aisément qu’il était enchainé au sol d’une drôle de manière. Ses deux pieds étaient attachés ensemble, sans pour autant être collés l’un à l’autre, ce qui lui permet une certaine marche de mouvement tout en l’empêchant de se lever complétement.

Au moins, le doute était levé. Même si il ignorait encore pourquoi et par qui, le Bronze Saint savait dorénavant qu’il était retenu prisonnier quelque part. Le mystère cependant était toujours aussi grand, voire même plus intense qu’avant. Qui pourrait vouloir le retenir dans une grotte, ou un endroit dans le genre, et surtout pourquoi ? La bataille contre Mars et le Dieu des Ténèbres était terminée pour de bon. Il n’y avait plus d’ennemis. Alors qui ? Koga avait beau regardé partout, il n’avait aucun indice. Jusqu’à ce que son regard soit attiré par une chose. Au sol, non loin de lui. Le même dispositif qui le retenait à terre, vide.

La lumière se fit dans son esprit. Il se souvient petit à petit de ce qui c’était passé dernièrement. Est-ce que c’était hier ou dans la journée même, cela il ne le savait pas. Mais une chose était certaine cependant. C’était que l’ennemi était de retour, avec un nouvel objectif, et surtout une nouvelle cible. Les détails, il les ignorait. Mais l’important était que la personne qui devrait être avec lui ne l’était pas en ce moment. Pris d’inquiétude profonde, il hurla soudain un nom.

« -RYUHO ! »

~ ~ ~

Le soleil brillait fièrement dans le ciel, heureux de pouvoir continuer de briller sur la belle planète Terre. Les oiseaux chantaient leur joie d’être toujours en vie dans la forêt, jouant dans les courants d’air frais. Sur le chemin rocailleux, deux jeunes hommes avançaient sans dire mot. Ils étaient encore loin de leur destination, mais avaient parcouru un long trajet depuis leur point de départ. Après tout, ils avaient le temps maintenant. La bataille était terminée pour de bon, la Terre saine et sauve, de même qu’Athéna et chacun d’entre eux.

Ryuho avait donc tout naturellement décidé de retourner auprès de sa famille, dans l’espoir de revoir son père en pleine forme, maintenant débarrassé de la malédiction des ténèbres. La lumière avait triomphé et le sort était levé pour tous à présent. Shiryu devait donc avoir retrouvé ses cinq sens. Le jeune Dragon avait bien plus qu’hâte de vérifier de lui-même cette vérité. Koga avait alors proposé de faire le chemin avec lui, prétendant que c’était de toute manière sur son propre trajet de retour à la maison, sur son île avec Shaina et le vieux.

Alors que la début de retour avait été plein de rire et de discussion, le silence s’était fait soudain entre les jeunes gens. Evoquer le passé avait fait remonter des souvenirs douloureux pour les deux combattants, et chacun dans sa tête repenser à ses mauvais moments passés sur Mars. Pour Koga, le plus difficile à admettre était le simple fait d’avoir attaqué délibérément ses amis et de les avoir blessés. De même, il avait voulu attenté à la vie d’Athéna, de Saori, celle qui l’avait élevé dans la lumière et l’amour.

C’était une vérité compliquée à vivre pour le jeune Saint. Lui qui n’avait foi qu’en ses amis et sa Déesse, il avait failli tous les anéantir sans le moindre état d’âme. Si Seiya n’était pas intervenu et sans l’aide de Yuna, les ténèbres auraient eu raison du groupe de Bronze. La culpabilité était encore forte chez le jeune, même si il avait été possédé par rien de moins qu’un Dieu redoutable. Mais il avait appris qu’en lui-même résidé un Cosmos aussi noir et puissant que celui d’Abzu. Heureusement la lumière de Saori et d’Aria était également en lui.

Mais l’incertitude était donc toujours présente. Si un jour il tombait de nouveau dans les ténèbres, que se passerait-il ? Puis qu’il avait réussi à vaincre le Dieu des ténèbres, pouvait-il leurs résister et en faire une force ? Ou une fois encore, sombrerait-il et blesserait à nouveau ses compagnons d’armes ? La réponse l’effrayait, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Il n’avait aucune envie de contrôler les ténèbres, pas plus qu’il ne voulait se faire à nouveau contrôler par elles. La présence de ses amis et d’Athéna lui permettait cependant de vivre malgré ce doute, et Koga savait d’ors et déjà que ses amis le ferait revenir dans la lumière.

De son côté, le jeune Dragon est aussi soumis aux doutes. Si il n’a pas attaqué ses amis, il n’a pas été capable d’empêcher Koga de les attaquer et donc par la même occasion de se blesser lui-même. Car il ne faut pas être un dieu pour comprendre que dans son silence, le Pegase ressasse ces combats violents où il s’est perdu dans les noirceurs de son Cosmos. Et à chaque fois, Ryuho ne s’était pas montré  à la hauteur. Jamais il n’avait réussi à faire revenir vers la lumière son ami pourtant si cher à son cœur. Alors que Yuna y était parvenue plusieurs fois, de même que Seiya.

Avec cela venait le doute de sa propre puissance. Etait-il digne de porter cette armure sacrée, aillant appartenue à son père autrefois ? La Cloth l’avait choisi comme successeur, mais le méritait-il vraiment ? Un Saint qui ne peut gagner sans le soutien des autres. Un Saint qui ne peut sauver un ami. Est-ce vraiment un Saint ? Peut-il seulement se comparer à ses camarades qui ont tout donné dans la bataille alors que lui est si faible ?

Faible depuis sa naissance, le jeune garçon savait bien qu’en devenant un Saint protecteur d’Athéna, il aurait des batailles à mener. Cependant il ne s’attendait pas à devoir sauver le monde, à devoir défier les Gold Saints au Sanctuaire. Le combat contre Paradox l’avait certes élevé au Septième Sens, mais à quel prix ? Depuis lors,  impossible pour lui de faire à nouveau appel à cette puissance incroyable, même lorsqu’il avait voulu atteindre Koga avec son Cosmos puisque les mots ne pouvaient traverser les ténèbres.

Son rôle c’était limité à celui de spectateur pendant que Yuna se faisait malmener par Pisces no Amor, Gold Saint des poissons. Il aurait voulu faire plus. Il aurait dû faire beaucoup plus. Rien que pour honorer la mémoire de son père à travers l’armure. Pour ses amis. Mais il était resté impuissant. Et alors qu’il rentrait chez lui, le doute planait encore sur lui. Et si son père n’était pas guéri, car son fils n’avait été qu’un piètre combattant durant la bataille ?

Au début, c’était imperceptible. Le Pegase crut bien avoir rêvé. Pourtant la sensation de malaise revient plus fortement peu après. Tout en continuant à avancer, Koga jeta un œil à Ryuho pour voir si celui-ci avait remarqué quoi que ce soit. Mais il semblait perdu dans ses pensées, inconscient de la sensation qui maintenant se faisait bien présente chez le Saint roux. En se concentrant un peu plus, le jeune comprit que cela venait d’un Cosmos. C’était si fin qu’il était difficile pour lui de le sentir. Mais il finit par comprendre. Ce Cosmos vacillant, tremblotant, instable venait tout simplement de celui qui marchait à ses côtés.

C’était bien la première fois que le Saint de Pegase ressentait une telle vibration de la part de son ami. Le Dragon avait toujours eu le meilleur contrôle de son Cosmos dans leur petit groupe et jamais il n’avait vacillé de la sorte, même durant les plus rudes des combats. Se souvenant de la faible constitution de Ryuho, Koga en conclut que le jeune aux cheveux noirs avait du mal à récupérer des batailles passées et qu’il était fatigué du voyage. D’une certaine façon cela le réjouit, car son ami avait juste besoin de repos en famille. D’un autre côté, il ne pouvait s’empêcher de penser que Ryuho plus que quiconque était passé près de la mort quand les ténèbres l’avaient corrompu au point d’attaquer ses amis.

Heureusement, bientôt la demeure de Ryuho apparut au loin. Finalement, ils étaient arrivés à destination. Le jeune Dragon retrouva des couleurs et le sourire, de même que Koga qui remarqua que son ami avait de nouveau son Cosmos inébranlable. C’est en courant qu’ils finirent le reste de la route et qu’ils entrèrent dans la maison. Shunrei, la mère de Ryuho était aux fourneaux tandis qu’assis à la table, Shiryu et Seiya discutaient tranquillement. Les deux jeunes furent bien heureux de les voir tous les trois, surtout Seiya qui était comme une surprise.

« -Okasan, Otosan. Tadaima.
-Okaeri Ryuho, répondit avec amour sa mère.
-Koga, tu es là aussi. Parfait ! s’écria avec joie le Sagittaire.
-Qu’est-ce que tu fais là ?demanda le jeune Pegase.
-Je suis venu rendre visite à un vieil ami, avec qui je n’ai pu parler depuis longtemps répliqua le Gold Saint. Et je t’attendais, on rentrera ensemble.
-Ryuho, le jeune concerné regarda son père avec les larmes aux yeux. Je suis fier de toi, mon fils.»

De pouvoir voir les yeux de son père et de l’entendre parler comblait de joie Ryuho. C’est donc dans les larmes et la joie que les retrouvailles entre la famille se firent. Seiya et Koga sortirent pour leur laisser de l’intimité et parler un peu ensemble. Notamment du temps qu’ils resteraient ici. Shunrei avait insisté en apprenant qu’un ami de son fils venait avec lui pour qu’il reste quelques jours, et encore plus lorsqu’elle avait appris que Seiya venait le chercher. De ce fait, les deux Pegases se mirent d’accord pour un repos de trois jours aux Cinq Pics de Rozan.

Durant ce temps il y eut beaucoup de discussion sur les combats menés par les plus jeunes, et quelques souvenirs évoqués par les anciens. Shunrei était heureuse d’avoir à nouveau son fils sous son toit, et son mari rétablit. De plus, elle aimait beaucoup Seiya et apprécia également Koga, notant avec un rire la ressemblance frappante entre les deux. Avec un sourire, elle déclara que le Gold Saint aurait pu être son père. La confusion se fit chez les deux Pegases alors que la famille Dragon riaient comme jamais.

Le dernier jour arriva bien vite pour les quatre amis. La femme de Shiryu insista cependant pour leur préparer un panier repas, ce qui obligea Seiya et son mari à l’accompagner au village pour quelques courses. Ryuho était resté à la maison pour surveiller tandis que Koga dormait encore, profitant pleinement de ces « vacances ». Et lorsqu’il se réveilla, il était en pleine forme. Décidant de se remettre en forme, il proposa un petit entrainement à Ryuho qui accepta après une légère hésitation. Koga ne lui en tient pas compte cependant.

Le combat débuta comme toujours par une attaque hâtive de Pegase. Le Dragon n’eut aucun mal à esquivé et contre attaqua avec une attaque élémentaire. Cependant il en faudrait plus pour mettre à terre le rouquin, qui s’élança à nouveau dans un assaut puissant. Ryuho tenta de parer le coup en se protégeant avec ses bras, mais il fut projeté au sol.

« -Ryuho ! Daijobu ?
-O-Oui, répondit le Saint.
-Arrêtons-nous là pour aujou- commença Koga mais il fut interrompu d’un geste par Ryuho.
-C’est bon. Nous pouvons continuer Koga-kun. »

L’entrainement reprit donc, malgré une légère baisse de moral pour les deux. Koga remarqua rapidement que son ami s’essoufflait beaucoup plus rapidement que d’ordinaire et une nouvelle fois, il sentit son Cosmos devenir instable. Mais le Dragon ne voulait pas arrêter, répétant que tout aller bien. Ne voulant pas le vexer, Koga continua donc tout en réduisant ses attaques. Mais cela ne suffit pas. A nouveau Ryuho se retrouve au sol, complétement essoufflé.

Alors qu’il allait le rejoindre, Koga fut stoppé par une pression incroyable de Cosmos inconnu. Il fut même contraint de mettre un genou à terre, alors que Ryuho était plaqué contre le sol par cette même pression intense. Un rire s’éleva alors, résonnant contre les pics et la cascade. Redressant la tête, le Saint de Pegase put voir un homme en armure attrapait violemment par les cheveux le jeune Dragon. Celui-ci gémit tout en fermant les yeux et en serrant dents et poings.

« -Lâchez Ryuho !
-Pas question. Le petit dragon va venir avec nous.
-Et toi aussi, Pegase.
-Quo-»

Il ne put finir sa phrase que Koga sombra dans les ténèbres de l’inconscience, imprimant dans sa mémoire la dernière image qu’il vit, à savoir Ryuho au prise avec un homme en armure comme il n’en avait jamais vu. Une armure ruisselante d’eau et visiblement ressemblant à un poisson.


_________________

Moi je parle en cadetblue
Mes cadow ♥:
 


Dernière édition par Eva Silvertears le Sam 8 Fév - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205
Date d'inscription : 23/11/2013
Age : 20
Localisation : Awe, tu veux savoir pour quoi faire ? <3

Carte d'identité
Âge: 25 ans.
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
David Hayter
MessageSujet: Re: "Una Historia"   Mar 4 Fév - 21:03

Super la suite ! *0*

Bon ben la routine, J'ADORE. <3 Vivement le prochain post ! x)

Sinon j'ai kiffais: " surtout Seiya qui était comme une surprise. "
KINDER SURPRISE !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton lit ... ; 3

Carte d'identité
Âge: 19 ans
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
Eva Silvertears
MessageSujet: Re: "Una Historia"   Mer 5 Fév - 19:45

"Una Historia"
Chapitre 2 : L’ennemi apparait


Bonjour tout le monde !
Et me revoilà déjà avec la suite ! Bon je vous préviens, il va y avoir de la divinité XD Je ne saurais que trop vous conseiller de vous armez de Google pour les plus curieux, de patience pour les autres ^^
Enjoy ♥


Il ne pouvait s’empêcher de ressasser sans cesse les indices qu’il aurait dû percevoir bien plus tôt. Le Dragon n’avait jamais montré un tel manque de concentration, un tel état d’incertitude au point même que son Cosmos si solide en était ébranlé. Non, il n’avait pas su apercevoir dans les gestes de son compagnon son malaise, alors qu’il était pourtant clair comme de l’eau que le jeune Saint n’allait pas bien. Quelque chose clochait, mais en ce moment encore Koga ne savait quoi. En même temps, une caverne n’était surement pas le meilleur endroit pour réfléchir à une telle situation. Surtout que le rouquin commençait à en avoir assez de devoir rester assis sur le sol frais.

Il avait tenté de faire appel à son énergie pour briser ses chaines, mais impossible. De même, sa Cloth ne répondait pas à son désir. Pas moyen de la faire apparaitre, ni de s’élever au Septième Sens. Pour la première fois depuis longtemps, peut-être même depuis toujours, Koga se sentait normal. Comme un humain, tout ce qu’il y avait de plus banal. Or, il n’était pas un simple homme non. Il était un Saint. Un guerrier d’Athéna. Un puissant chevalier de Bronze. Alors pourquoi diable n’arrivait-il pas à faire appel à ses pouvoirs ? Aucunes attaques. Pas même un vacillement de Cosmos, rien. Et il n’en sentait pas non plus à l’extérieur de sa cellule.

Il avait tenté de regarder dehors, à travers les barreaux qu’il avait peine à deviner. Il faisait trop sombre pour même les apercevoir alors bien évidemment, il ne put rien voir au-delà. Le jeune garçon n’avait donc d’autre choix que d’attendre que quelque chose arrive. Il avait pendant un long moment hurlé après Ryuho pour essayer de savoir si il était là, mais seul le silence et les échos lui avaient répondus. Il n’y avait pas même un garde pour lui dire de se taire ou qu’il ne servait à rien pour lui de s’énerver. Ce qui avait le don de le rendre encore plus furieux. Koga n’aimait décidément pas rester dans l’incertitude comme cela.

C’était surtout l’inquiétude pour son compagnon qui le secouait le plus, mais rien que le fait de ne pouvoir bouger comme il l’entendait, c’était déjà beaucoup trop à supporter pour lui. Mais que pouvait-il faire dans cet état ? Pour une raison inconnue, il ne pouvait pas faire appel  sa Cloth, et il était enchaîné seul dans le noir. Replié sur lui-même, il ne pouvait qu’attendre. Et il attendit longtemps. Finalement, son calvaire prit fin lorsqu’il entendit soudain du mouvement. Comme une grille qui grinçait, puis des bruits de pas lourds. Il reconnut sans peine le bruit d’un chevalier, grâce aux sons qui étaient produits par l’armure.

Il entendit plus qu’il ne vit sa cellule s’ouvrir, et il voulut immédiatement se lever pour se battre. Sauf qu’il avait complétement oublié ses chaînes et qu’une nouvelle fois, il se retrouva entrainer vers le sol. Un pied s’abattit alors violement dans son dos, pesant de tout son poids. Koga fut donc contraint de rester face contre terre. Il avait beau se débattre et criait, l’autre n’a pas bougé ni parlé une seule fois. Pendant ce temps, un deuxième homme entra et balança sans ménagement un objet plutôt important. Dans sa position, Koga n’arrivait pas à voir ce dont il s’agissait.

Il comprit cependant rapidement qu’il devait s’agir d’une personne, car l’homme s’occupa d’attacher les chaînes jusque-là vides. Pegase redressa la tête pour apercevoir qui était cette personne en question, mais celui qui le retenait au sol le frappa avec son pied, plaquant sa tête contre la roche fraiche. Le Saint jura de leur faire la peau dès qu’il pourrait bouger, et ne récolta qu’un ricanement mauvais et un coup dans l’estomac, le laissant vidé d’air. Puis les deux hommes sortirent, les laissant à nouveau dans le silence et l’obscurité.

Koga récupéra son souffle, puis un gémissement se fit entendre. Il se redressa de son mieux le plus vite possible et se précipita au chevet du nouveau venu. Il avait le fol espoir qu’il s’agisse de Ryuho. Mais en même temps, il avait peur. Car vu comment le pauvre avait été lancé, il supposait fort bien que son traitement n’avait pas été de faveur. Il ne sentait aucun Cosmos venant de l’individu, mais comme il était incapable de sentir le sien, cela ne voulait rien dire. Il se rapprocha donc comme il pouvait, et finit par voir grâce à le peu de lumière produit par des champignons fluorescents.

C’était bel et bien le chevalier du Dragon qui gisait sur le sol. Et visiblement, il avait passé un mauvais quart d’heure. Son corps était couvert d’égratignures, de blessures en tout genre. Partout où Koga posait les yeux, il ne voyait que du sang et de la poussière. Les bras du jeune Saint se trouvaient recouvert de bleus. La seule chose plus ou moins intacte était son visage, de ce que le rouquin pouvait voir. Pour le moment, le plus jeune semblait endormi, ou du moins évanouie. Koga sera les poings. Il se fit la promesse, ainsi qu’à Ryuho de faire payer à l’ennemi pour tout ce qu’ils avaient fait.  

C’est alors que le garçon aux cheveux noirs ouvrit difficilement les yeux, et commença à gémir. Koga, tout en le rassurant en parlant doucement, le redressa et le calla contre la paroi de la prison. Le jeune Saint était vraiment mal en point de ce que pouvait voir son ami. Il avait du mal à respirer, son regard portait dans le vide. Il n’était pas compliqué, même pour Koga, de comprendre ce qui se passait. Pour une raison inconnue, ils n’avaient plus accès à leur Cosmos ici. Or, sans son Cosmos, Ryuho se retrouvait sans défense face à sa faible constitution.  

Il avait en temps normal déjà plus de mal à récupérer des combats et de ses blessures que ses camarades, alors sans son puissant Cosmos pour le soutenir, Koga ne pouvait qu’imaginer combien c’était difficile pour lui. Il sera à nouveau les poings. La colère montait en lui comme jamais auparavant. Et le sentiment d’impuissance qu’il ressentait en même temps n’arrangeait rien du tout.

« -K..Ko..ga..kun...»

Oubliant sa colère aussi vite qu’elle avait gagnée en puissance, Koga reporta son attention sur son compagnon. Il transpirait assez et avait toujours une respiration difficile. Soulevant sa main, Koga toucha le front de Ryuho. Il était brulant de fièvre. Le rouquin aurait dû si attendre. Shunrei avait beaucoup parlé des problèmes de son fils enfant. Il avait souvent des poussées de fièvre lorsqu’il se fatiguait trop. Mais avec l’âge, et le développement de son Cosmos, le jeune Dragon n’avait plus été affecté par tous ces problèmes. Mais maintenant, blessé et sans Cosmos…

Cependant Koga n’avait rien pour soulagé son ami ! On ne leur avait pas donné d’eau, ou même à manger. Et il doutait furieusement que les gardes soient restés dans les parages et surtout qu’ils répondent à ses appels. Si seulement il avait eu une affinité avec l’élément aquatique, il aurait pu faire apparaitre un peu d’eau au moins. Mais il n’était même pas certain de son élément alors. Mais Ryuho lui, c’était certain. Son élément était définitivement l’eau ! Doucement, le rouquin agrippa les épaules de son compagnon. Le jeune Saint redressa légèrement la tête en entendant son ami parlait.

« -Ryuho, écoute-moi. Je sais que ça va être difficile, mais il faut que tu te concentres, tu comprends ? demanda le Pegase.
…Aye… , répondit faiblement le Dragon.
-Sans Cosmos et dans ton état, ce sera dur, mais il va falloir que tu invoques ton élément , expliqua Koga. Juste un tout petit peu, pour que je puisse t’aider.
Waka…rimashita. »

Ryuho ferma les yeux pour se concentrer. Normalement, il n’est pas possible pour un Saint d’utiliser son élément sans Cosmos. Mais depuis la grande bataille et le Septième Sens, les Bronze Saints avaient découvert qu’ils pouvaient utiliser leur élément à petite dose sans Cosmos. Le Saint du Dragon se concentra le plus intensément possible pour lui dans cet état. Grâce à son affinité, il rassembla dans sa main l’humidité environnante. Heureusement qu’ils étaient dans une grotte bien fraiche, cela lui avait rendu la tâche un peu plus facile. Koga, après l’avoir féliciter et remercier, déchira un morceau de sa manche pour l’imprégner de l’eau. Puis il déposa le tissu sur le front de Ryuho. C’était le maximum qu’il pouvait faire pour le moment.

Le jeune aux cheveux noirs finit par s’endormir à nouveau, d’un sommeil agité. Koga se plaça à ses côtés, soulagé d’avoir le Dragon à ses côtés maintenant. Il se jura de ne plus les laisser faire de mal à Ryuho, qui qu’ils soient et peu importe ce qu’ils voulaient. Ils ne toucheraient plus un de ses cheveux soyeux. Même si il devait y laisser sa vie, Koga était déterminé à protéger Ryuho coute que coute. Avec ou sans Cosmos, le Pegase ferait tout ce qu’il peut pour ses amis. Et encore plus maintenant, alors qu’il n’avait pas réussi à le sauver la première fois.

Le temps que Ryuho se reposait, le rouquin se mit à réfléchir. Pourquoi les avoir enlevés tout d’abord ? De toute évidence, ils étaient venus pour le plus jeune, car ils avaient bien précisé que c’était lui qui devait venir avec eux. Koga n’était ici que parce qu’il avait été avec Ryuho. Et il s’en voulait terriblement. Si ça avait été Shiryu ou Seiya, rien de tout cela ne serait arrivé. Ils auraient protégé Ryuho bien mieux que lui. Mais en même temps, si il n’avait pas été là, le Dragon se serait surement fait enlever seul. Car il était clair que l’ennemi avait attendu que Shiryu parte pour agir.  

Mais pourquoi en vouloir après le jeune Dragon ? Certes, il était le fils d’un Saint Légendaire. Mais justement, cela devait plutôt décourager qu’autre chose. Pour se venger par rapport à Mars et sa guerre ? Impossible, c’est lui-même qui aurait été visé. Ryuho était l’innocence pure, la gentillesse incarnée. Personne ne voudrait lui faire du mal. Surtout qu’il faisait partie du groupe de Bronze qui avait vaincu les Gold Saints, Mars et Abzu le Dieu des Ténèbres. Il fallait vraiment lui en vouloir pour oser s’attaquer à lui. Encore plus tout en sachant que Koga était avec lui, et que Shiryu et Seiya se lanceraient à leur recherche dès qu’ils seraient rentrés.

Non vraiment, le rouquin avait beau cherché, il ne comprenait pas. Il aurait bien interrogé son ami, mais il préférait le laisser se reposer au maximum. Qui sait quand ces vauriens reviendraient ? Qu’il se repose et reprenne des forces tant qu’il le pouvait encore. D’ailleurs, Koga commençait à fatiguer lui aussi. Il n’avait pas trop la notion du temps, mais il était certains d’être ici depuis des heures au moins. Il ferma donc les yeux, pour se reposer plus que pour dormir. Il restait toutefois en alerte pour guetter le moindre bruit.

Ce fut une toux qui le fit sortir de son repos. Il tourna tout de suite le regard vers Ryuho et découvrit avec horreur que celui-ci était agité par des expirations bruyantes et saccadées. Il soutient son ami et cria son nom pour le soutenir, lui faire sentir sa présence. La toux se calma finalement, laissant le jeune Dragon complétement patraque, la respiration sifflante et le corps tremblant. Dans ses mains et aux coins de ses lèvres, quelques gouttes de sang.

Koga s’empressa de le prendre dans ses bras et de l’éloigner de la paroi froide et dure de la caverne. Au moins, il pourrait le réchauffer un peu avec sa propre chaleur corporelle. Il sentait Ryuho tremblotait contre lui. Il aurait dû y penser bien plus tôt ! Si lui avait froid, alors le garçon aux cheveux noirs ne pouvait qu’avoir froid également. Et avec sa condition… Koga s’en voulait d’avoir négligé une telle chose, surtout dans cette situation. Délicatement, il essuya le sang du visage de son ami, qui le remercia d’un regard voilé. Puis il sombre à nouveau dans le sommeil, plus calme cette fois. Il arrêta même de trembler peu après.

Le rouquin ne put empêcher un sourire de naitre sur son visage. En le regardant dormir, il se mit à penser que de prêt, le Dragon avait un petit côté mignon. Il se gifla mentalement. Voilà qu’il se mettait à penser n’importe quoi. Mais bon, ce n’était pas comme si c’était la première fois que ça lui arrivait. Pour tout dire, au début il avait cru, en le voyant de loin, que Ryuho était une fille. Il faut dire, le petit Dragon était plus jeune qu’eux et moins fort physiquement, du moins en apparence. Mais son Cosmos avait toujours brillé plus intensément que le leur. Peut-être grâce à l’entrainement de son père, mais il était certain que le Dragon avait un don pour la maitrise de son Cosmos. Tout à ses pensées, le Pegase finit par s’endormir lui aussi, bercé par la respiration et la chaleur de son ami.

Le réveil n’en fut que plus difficile. On arracha méchamment Ryuho des bras de Koga, qu’on plaqua une nouvelle fois au sol avec rudesse. Les gardes, au nombre de quatre cette fois, détachèrent tout d’abord le Dragon qui se remit à trembler. Puis ce fut au tour de Koga, maintenu par trois gardiens. On les entraina dans une salle plus loin, à travers des dédales de pierre. Le Pegase se débattait furieusement mais rien n’y fit. A nouveau, une fois la destination atteinte, on les enchaina au sol, au milieu de la pièce.

Ce n’était plus une cavité comme leur prison, mais une véritable pièce de séjour. Enfin, de séjour. Les murs étaient blancs et le sol en marbre. Ce n’était pas une grotte nue. Dans le fond de la pièce, un canapé, des chaises et une table. Et dans un fauteuil somptueux, une femme. Sa chevelure brune était longue et attachée en queue de cheval dans son dos. Son armure était en argent, bordée d’or. Un peu partout était représenté divers animaux aux yeux rubis. Elle regarda les deux Saints, un cruel sourire sur le visage, avant de prendre la parole d’une voix suintante de faux semblant.

« -Bienvenue Pegase no Koga. Nous n’avons pas encore eu l’occasion de nous rencontrer , déclara-t-elle. Je suis Gaïa, Dé-
-Je m’en fous de qui tu es ! Si tu veux te battre, libère moi et fait face ! , répliqua avec colère le jeune garçon.
-Quel langage grossier. Fait attention, jeune Saint d’Athéna , le mit-elle en garde. Tu n’es ici que parce que j’estime que tu as un rôle à jouer.
-Un rôle ? De quoi tu parles ?!
-Tu comprendras. Maintenant, tais-toi. »
Koga fut alors immobilisé par un puissant Cosmos. Jamais encore il n’avait ressenti autant de force, alors qu’aucune attaque n’avait été lancée. Il ne pouvait plus du tout bouger, il ne pouvait plus rien faire. Il vit donc se rapprocher cette femme au pouvoir gigantesque. Elle s’arrêta devant Ryuho, qui avait gardé la tête baissée pendant tout ce temps. D’une main gantée par son armure, elle releva donc son visage et se rapprocha de son oreille pour murmurer quelques mots.

« -Bienvenue, Pontos. Mon fils et mon mari. »


_________________

Moi je parle en cadetblue
Mes cadow ♥:
 


Dernière édition par Eva Silvertears le Sam 8 Fév - 20:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205
Date d'inscription : 23/11/2013
Age : 20
Localisation : Awe, tu veux savoir pour quoi faire ? <3

Carte d'identité
Âge: 25 ans.
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
David Hayter
MessageSujet: Re: "Una Historia"   Sam 8 Fév - 14:38

La suite ! La suite ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton lit ... ; 3

Carte d'identité
Âge: 19 ans
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
Eva Silvertears
MessageSujet: Re: "Una Historia"   Sam 8 Fév - 20:04

Ca arrive ^^
En attendant aujourd'hui je vous ai posté un résumé ainsi qu'une très rapide présentation des personnages principaux o/

C'est dans le premier post, sous spoiler.

_________________

Moi je parle en cadetblue
Mes cadow ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton lit ... ; 3

Carte d'identité
Âge: 19 ans
Pokémon:
ADN&Attaques:
avatar
Eva Silvertears
MessageSujet: Re: "Una Historia"   Dim 9 Fév - 16:34

"Una Historia"
Chapitre 3 : Résultat des Recherches


Bonjour tout le monde !
Et voici le troisième chapitre. Bon, j’aurais voulu en écrire plus, mais j’ai vraiment eu du mal à le faire déjà, et je tiens à garder un nombre de mot constant d’un chapitre à l’autre =’)
Enjoy ♥


Dès que la femme eut fini de murmurer ses quelques paroles, Ryuho sembla reprendre ses esprits. D’un rapide coup de poignet, il éloigna dans un premier temps la main gantée de son visage. Puis, avec tout autant de réactivité, il recula de quelques pas pour s’éloigner de Gaïa, visiblement révolté par son attitude. Il semblait tout aussi perdu que l’était Koga. Voir même un peu plus, étant donné la façon que le jeune Saint avait de jeté des regards à droite et à gauche. On avait l’impression qu’il venait tout juste de s’éveiller, ce qui dans un sens était peut-être le cas.

Loin de s’en offusquer, la Guerrière se contenta de sourire tendrement tout en fixant le Dragon. Cette situation avait l’air de l’amuser plutôt qu’autre chose, et cela avait le don d’énerver au plus haut point le chevalier de Pegase. Déjà qu’il n’avait pas du tout apprécié de la voir s’approcher beaucoup trop prêt à son gout de Ryuho, mais en plus maintenant elle passait de toute évidence un bon moment. Quant à lui, le jeune aux cheveux noirs se prit la tête entre les mains. Il ne comprenait pas ce qu’il faisait là. Il ne comprenait pas pourquoi il était là.

~ Flashback ~


Il se souvenait vaguement avoir combattu contre Koga, dans une sorte d’entrainement brumeux. Il se rappelait avoir marche pour rentrer jusque chez lui. Il se remémora parfaitement s’être reposer au bord d’un lac d’eau douce immense, dont il ne connaissait l’existence. Il avait apprécié ce moment avec son compagnon, un moment calme et sincère. Tellement reposant après les épreuves passées. Ensemble, ils avaient beaucoup parlé, ils s’étaient raconté des secrets qu’on ne dit que lorsqu’on est en total confiance.

Mais la fatigue s’était accumulée, le soleil brillait bien dans le ciel bleu. Alors que le jeune Dragon avait le visage tourné vers les nuages, il reçue soudain une éclaboussure d’eau. Surpris, il ouvrit ses yeux qui s’étaient clos dans le bonheur d’un rayon de soleil sur sa peau pâle. Il fut d’autant plus étonné de voir qu’il s’agissait vraisemblablement d’un geste de Koga, bien que celui-ci joué l’indifférence. Une idée et un sourire firent leur bout de chemin dans l’esprit du jeune garçon.

Il se lança dans l’eau peu après, au plaisir du Pegase. Mais il déchanta rapidement quand d’un coup, il se retrouva sous une tonne d’eau. Sortant précipitamment sa tête hors de l’eau, le rouquin cracha le liquide qui tentait de s’écouler dans sa gorge. Il regarda méchamment le plus jeune, qui lui se contentait de rire tranquillement. Il voulait se venger, et pour cela il souhaitait lui sauter dessus pour le plonger dans l’eau. Mais au moment même où il s’élança, Ryuho disparut sous la surface.

Surpris et confus, Koga atterrit donc dans le lac, aillant raté son coup. Pendant qu’il se remettait de son échec, le Dragon nageait en toute tranquillité. Lui qui avait l’habitude et une affinité avec l’eau, c’était un réel plaisir que de pouvoir se mouvoir dans son élément. A cause de la bataille contre Mars, il avait été éloigné de sa maison et de sa famille pendant de longs mois, tout comme il n’avait pas pu se détendre et profiter de l’eau comme il aimait le faire.

Il continuait donc à avancer dans le liquide clair, heureux comme jamais. Il entendait au loin les bruits de Koga qui devait chercher après lui. Cependant le Dragon n’avait, ne ressentait pas l’envie de retourner tout de suite auprès de son camarade. Il voulait encore profiter un instant du calme des fonds lacunaires. Depuis le temps qu’il rêvait de s’abandonner à nouveau à son élément, il pouvait bien en profiter quelques instants supplémentaires.

Soudain, un éclat attira son attention de petit Dragon marin. Un rayon de lumière venait tout juste de se refléter sur un vase, à moitié recouvert par les sédiments et les algues. Curieux, Ryuho se rendit jusqu’à lui pour le dégager. Il aperçut vaguement une forme féminine aux côtés d’une silhouette plus imposante, avant qu’à nouveau, il fût ébloui. Lorsqu’il rouvrit les yeux, il constata avec une certaine inquiétude que le vase n’était plus dans ses mains. Il chercha un peu après, mais finit par abandonner. Koga devait commencer à s’inquiéter pour lui. Il ne lui avait pas dit qu’il avait une bonne tenue sous l’eau.

Il remonta donc à la surface au grand soulagement du Pegase. Après s’être excusé un bon nombre de fois, les deux jeunes adolescents se remirent en route. Et plus ils s’éloignaient du lac, plus l’état moral de Ryuho diminuait. Il en était de même pour Koga, qui se remémorait les mauvais souvenirs de la guerre terminée aujourd’hui.

Et puis maintenant, il était dans une pièce qu’il ne connaissait pas, avec une femme qui lui parlait comme si elle l’avait déjà rencontré. Il ne comprenait pas du tout la tournure des événements. Et plus Gaïa tentait de lui parler pour le calmer, plus cela énervait et effrayait le jeune Dragon. Il n’avait qu’une envie, s’enfuir loin d’ici, partir se cacher dans l’eau, à l’abri de tout et de tout le monde. Elle continuait de l’approcher alors que lui reculait de plus en plus précipitamment.

Pour Koga, c’était tout simple insupportable. Il voyait bien que son ami avait des problèmes, qu’il n’était plus lui-même. Mais cette femme ne le laissait toujours pas libre de ses mouvements et de plus, elle s’acharnait toujours contre le pauvre Ryuho. A nouveau la colère du Pegase monta en flèche, encore plus puissante que dans le passé. Il devait faire quelque chose pour son ami bon sang ! Il devait absolument le secourir, comme le Dragon lui avait déjà sauvé la vie à plusieurs reprises.

Cependant, le rouquin sentit soudain un léger changement. Ce n’était pas important, ce n’était pas énorme. Mais il pouvait à nouveau sentir son Cosmos ! Il n’aurait su dire combien il se sentit soulager face à cette découverte tant attendue. Il se sentait à nouveau lui-même dans une certaine mesure. Et surtout, il reprenait espoir et confiance. Si Gaïa continuait à se concentrer sur le jeune garçon, alors son manque d’attention était la meilleure chance pour Pegase. Sa seule et unique chance.

Et en effet, l’esprit de Gaïa était plus que tourné vers celui qu’elle appelait obstinément Pontos. Ryuho en était même rendu à hurler son nom, les mains plaquées avec force sur ses oreilles, comme si entendre ce nom le mettait dans tous ses états. Ce qui ne fit que renforcer la détermination de Koga. Il devait vraiment faire quelque chose avant qu’il n’y arrive quelque chose à son compagnon.

~ Présent ~


Pendant ce temps, non loin de là, l’équipe de sauvetage était en route. Grâce au lien indéfinissable qui reliait Shiryu à son fils, ils avaient réussi à suivre la piste assez longtemps pour arriver prêt d’une montagne au bord d’un lac. Mais la trace du Cosmos de Ryuho s’arrêtait là, comme coupée nette. Yuna et les autres ne parvenaient pas non plus à retrouver les Cosmos énergies de leurs amis, malgré toute leur conviction et leur détermination.

Et il y avait beaucoup trop de choix pour continuer à l’aveuglette. Autant les deux Bronze Saints pouvaient se trouver dans une des nombreuses cavernes environnantes. Autant ils pouvaient avoir été conduits beaucoup plus loin encore vers le nord, l’ouest ou l’est. Trop de choix pour peu de temps. De plus l’inquiétude montait chez les plus jeunes, ce qui n’arrangeait pas leur affaire. Shiryu se concentrait au-delà du possible pour tenter de retrouver un indice, n’importe quoi qui pourrait les aider dans leur recherche.

Seiya de son côté pour une fois gardait son calme. Il réfléchissait à une solution depuis un moment déjà. Mais il n’avait encore jamais lui-même tenter cette technique, alors il n’en avait pas parlé le temps que Shiryu avait une piste, de peur de le déconcentrer. Mais maintenant c’était tout autre. L’ancien Pegase allait bien devoir effectuer cette action, car c’était la seule solution pour le moment. Alors il expliqua à ses confrères son plan d’action.

L’armure du Sagittaire avait une spécificité bien à elle. Si le cœur du porteur était pur et gonflé de bonnes attentions, si ses motivations étaient plus qu’honorables et si sa détermination était plus forte que le néant, alors le Gold Saint pouvait emprunter la flèche d’or de la Cloth. En concentrant son Cosmos dans la pointe de la flèche, Seiya était certain de pouvoir trouver la bonne direction. Il n’aurait qu’à la tiré et la suivre. Comme une tête chercheuse, elle trouverait la personne recherchée, même si son Cosmos n’était pas perçu par le Saint.

Cette nouvelle redonna de l’espoir à tout le groupe. Sans attendre plus longtemps, Seiya fit appel à sa Cloth. Une fois le Sagittaire équipé, il sortit son arc ainsi que la flèche salvatrice. Confiant, il banda son arme et se concentra. Il déploya son Cosmos dans le but de retrouver Koga, étant celui des deux dont il était le plus proche. Il le connaissait mieux que Ryuho, c’était donc plus facile pour retrouver sa piste. Cependant, il n’y parvient pas. La flèche ne bougea pas d’un pouce.

Fronçant les sourcils, le Gold Saint rouvrit les yeux et fixa un instant Shiryu. Cela suffit pour que le chevalier de la Balance comprenne le message. Il se plaça aux côtés de son ami de toujours et posa une main sur son épaule. De concert, ils fermèrent les yeux et déployèrent à nouveau leur puissance. Les Bronze Saints reculèrent un peu devant la pression nouvellement exercée.

Seiya pensait que le père aurait beaucoup plus de chance de retrouver la trace de son fils, surtout si ils unissaient leurs deux Cosmos. Et cela sembla marcher au début. Doucement mais surement, la flèche d’or commença à bouger d’elle-même. Guidée par le désir de retrouver Ryuho, elle chercha après le garçon perdu. Elle se stabilisa finalement, pointant le centre du lac au pied de la montagne.

Tout le monde écarquilla les yeux. Le Saint du Dragon serait donc en réalité au fond du lac ? C’était un drôle d’endroit pour cacher quelqu’un. Enfin, pour les jeunes. Seiya et Shiryu avaient déjà affronté ce genre de situation. Quand ils avaient dû se battre contre Poséidon, ils avaient eu affaire à un Sanctuaire sous-marin. Cela voulait-il dire que le Dieu des mers était revenu pour se venger du passé ? Mais Athéna l’avait enfermé dans une urne magique. Non, ce ne pouvait être lui.

Mais pendant que les deux anciens réfléchissaient, les nouveaux chevaliers s’exclamèrent soudain. Tirés de leurs réflexions, Seiya et Shiryu allaient interroger le petit groupe mais ce ne fut pas nécessaire. Sous leur regard, la flèche d’or jusque –là immobile se remit en mouvement, tournant tantôt à droite, tantôt à gauche. De toute évidence, elle ne savait plus du tout où donner de la tête. Seiya reprit sa concentration, mais rien n’y fit. Et finalement la flèche se stoppa nette. Elle perdit de son éclat, jusqu’à devenir entièrement noire. Puis elle explosa en mille morceaux.

Les Saints ne dirent mot pendant un long moment. Personne n’avait compris ce qui c’était passé sous leurs yeux ébahis. Un rire sinistre éclata alors et le groupe de secours fut encerclé de tous les côtés. L’ennemi se nomma de lui-même comme étant les sbires de Gaïa, Déesse de la Terre et mère de toute chose. Dans l’ensemble, ils avaient tous la même armure. Mais les couleurs variaient, de même que les dessins d’animaux. Chacun avait un animal terrestre totem.

Tandis que la bataille faisait rage, l’ennemi fut vaincu. Mais un nouveau groupe apparu, cette fois tous de bleu vêtus, avec des animaux marins pour protecteur. Si Seiya était concentré sur le combat, Shiryu pensait en même temps. Ce n’était donc pas Poséidon. Ses sous-fifres n’étaient pas comme cela. Et une nouvelle fois, c’est une Déesse qui leur menait la vie dure. Mais pourquoi Gaïa, celle qui se proclame mère de tout, en voudrait à son fils ? Là, il n’avait pas de réponse.

Soudain, la bataille se figea instantanément. Une pression encore plus forte que celle des Gold Saints se fit sentir. On aurait dit que trois Cosmos étaient en plein combat pour la suprématie. Tous reconnurent le Cosmos de Koga et de Ryuho, ainsi qu’un autre inconnu. Mais il était plus puissant que tout. Seiya se mit même à penser qu’il dépassait celui d’Athéna. De toute évidence, les deux garçons ne pouvaient rivaliser avec. Mais une nouvelle explosion de Cosmos retentit.

Yuna en lâcha même une exclamation. C’était le Cosmos des Ténèbres de Koga. Alors comme ça, il n’avait pas disparu ? Et il était toujours aussi puissant, comme avec Abzu ! La peur s’infiltra chez les amis réunis. Que pouvait-il bien se passer là-bas ? Sans perdre un instant avec les ennemis restant, qui d’ailleurs étaient paralysés, les Saints s’élancèrent vers la source de toute cette puissance. Comme ils l’avaient pensé au tout début, cela venait d’une grotte dans le flanc de la montagne, juste au bord du lac.

Ils avancèrent sans mal, battant quelques sbires en chemin. Seiya et Shiryu en première ligne, ils arrivèrent rapidement dans une grande salle juste au moment où un puissant Cosmos fit son apparition. Encore un inconnu, mais qui respirait la toute-puissance. Il battait largement celui d’Abzu et de l’autre non identifié réunis. Il semblait aussi vaste que l’immensité de l’océan lui-même. Aussi grand que l’univers des fonds marins. Soudain, une explosion. Shiryu n’eut que le temps d’apercevoir son fils aux prises avec une femme et Koga.

Les ténèbres avaient finis par engloutir toute la pièce. Le silence s’était abattu de toute sa grandeur sur le groupe de Saints, brisant le chant assourdissant du combat. Terminé les bruits des armures qui s’entrechoquent. Interrompu sauvagement, les attaques fulgurantes et vivaces. Tout n’était que calme et tranquillité. On n’entendait pas même les respirations des autres occupants, laissant ainsi planer le doute de la présence ou non d’autres Saints. L’impossibilité de ressentir un quelconque Cosmos ne simplifiant pas la tâche, l’interrogation était encore plus pesante.


_________________

Moi je parle en cadetblue
Mes cadow ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Una Historia"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Una Historia"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~Movistar toda una historia~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Resumption :: Annexes :: ► • • C r e a t i v e :: Bibliothèque-